<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=257575318280254&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Les commissions sur les ventes sont-elles une «carotte» efficace ?

 

Published by : Frédéric Lucas

#4500a4

carotte resized 600La semaine dernière, Robert Coutu de Krysalid.biz a ouvert sur son groupe linkedin.com «Vente et Marketing 101», une discussion fort intéressante sur l’efficacité des commissions comme outil pour inciter les représentants à atteindre leurs objectifs de ventes.

La rémunération est l'un des facteurs d'impact au niveau de la surperformance d'une équipe des ventes. Certains des autres facteurs sont les objectifs, la motivation, les incitatifs, les compétences, le coaching offert et l'urgence de conclure du représentant. Je suis toujours étonné de constater le nombre d'entreprises qui offrent des salaires de base permettant aux représentants de bien vivre ... même s'ils ne concluent pas de ventes. C'est une erreur de taille quand on sait que 50% des représentants n'effectuent pas de prospection de façon volontaire (statistique provenant des 450 000 vendeurs que nous avons évalués). Comment motiver un individu à faire de la prospection, s'il ne ressent pas l’urgence de vendre. Cette urgence sera créée par un salaire de base inférieur au montant dont le représentant à besoin pour payer ses factures et dépenses mensuellement, combinée à une structure de commissions simple, basée sur le chiffre d'affaires ou le profit généré, selon les priorités et les stratégies choisies par l'entreprise.

En ce qui concerne les objectifs de vente ... qui sont parfois irréalistes, il faut comprendre que c'est la motivation du représentant à atteindre un revenu par des commissions qui doit déterminer le quota, et non l'inverse. C'est donc une seconde erreur, qui cause souvent un faussé entre les prévisions de ventes et les revenus réellement générés.

Quant à l'effet d'une telle structure sur le professionnalisme des vendeurs? N’oublions pas qu'il y une distinction importante à faire entre les vendeurs amateurs et les vendeurs professionnels. Les vendeurs professionnels n'ont pas besoin de mettre de la pression, car ils effectuent de la prospection sur une base régulière et leur pipeline d'opportunités est plein. Ainsi, ils ne deviennent pas émotionnellement impliqués dans leur vente, et ne sont pas désespérés de conclure une transaction (c'est souvent le désespoir qui amène un vendeur à mettre de la pression). Ceci étant dit, c’est à mon tour de vous inviter à débattre en publiant vos commentaires !

Frédéric Lucas

À la barre de Prima Ressource depuis 2007, Frédéric a aidé des centaines de chefs, exécutifs et représentants à atteindre leurs objectifs et à viser plus haut. Les clients reconnaissent Frédéric comme la personne qui leur dit ce qu'ils ont besoin d'entendre, et non ce qu'ils veulent entendre. Ils attachent de la valeur à l'étendue de son expertise, à la science qui soutient le cadre de son travail et à la prédictivité de ses observations et conseils.

Blogue

LA SCIENCE DE LA VENTE

Le blogue LA SCIENCE DE LA VENTE est dédié aux dirigeants d'entreprises et leaders en vente qui recherchent les meilleures pratiques pour bâtir, recruter, coacher, former, évaluer, motiver et rémunérer leurs équipes de vente et ainsi améliorer la performance des ventes.

Articles récents

EXCLUSIVE CONTENT